La savate boxe-française

La savate boxe française est un sport de combat de percussion qui consiste, pour deux adversaires munis de gants et de chaussons, à se porter des coups avec les poings et les pieds. Elle est apparue au XIXe siècle dans la tradition de l’escrime française, dont elle reprend le vocabulaire et l’esprit. Connue dès son apparition sous le nom de « savate » ou « art de la savate » elle a été, tout au long du XXe siècle, désignée par le nom de « boxe française », puis finalement (et officiellement) renommée à nouveau « savate boxe française » en 2002. C’est actuellement une discipline internationale qui appartient au groupe des boxes pieds-poings. « Savate » en vieux français veut dire « vieille chaussure ». Un homme qui pratique la savate est appelé un tireur tandis qu’une femme s’appelle une tireuse.

Elle pratique sur un ring carré de 4,5 m à 6 m par côté (que l’on appelle « enceinte ») avec des gants de boxe, des chaussures homologuées par la FFSBF et une tenue particulière appelée intégrale (forme fuseau ou bas larges). Le bandage des mains est autorisé, les protège-tibias sont obligatoires dans la forme assaut mais peuvent être interdits dans certaines séries de combat. Le protège dents est bien sûr obligatoire, même à l’entraînement.

Il existe deux types de compétitions en savate : l’assaut et le combat. Ces deux catégories se différencient par la finalité recherchée lors de la compétition.

L’assaut

Marion_Lhomeau

Lors des assauts, les coups ne sont pas portés (on parle alors de touches) et le tireur est jugé sur ses qualités technico-tactiques. La durée de la confrontation peut varier de 3 fois 1 min 30 s à 4 fois 2 min, suivant la catégorie des tireurs. Le style est jugé, et la puissance sanctionnée puisque la recherche du hors-combat est interdite. Après trois avertissements, un tireur peut être disqualifié. Le tireur ayant « marqué » le plus de points remporte l’assaut. Les assauts se déroulent le plus souvent en 3 reprises de 1 min 30 s chacune.

Le combat

Grégory DEVAYLors des combats, la puissance n’est pas limitée (le hors-combat de l’adversaire est alors chose possible). Bien que la technico-tactique soit jugée, les combats privilégient la puissance. Pour mettre un terme au combat, il faut que le temps imparti soit écoulé ou qu’un tireur soit déclaré hors-combat. Les combats ne se pratiquent qu’à partir de la catégorie d’âge Juniors (18 ans) et nécessitent au moins le grade de gant jaune ou à 16 ans avec l’accord des parents. Les combats se déroulent le plus souvent en 5 reprises de 2 min.



Suspension temporaire des cours

Bonjour à tous,

En raison de l’épidémie de coronavirus et suite à la décision de la FF Savate, les rassemblements (cours, compétitions, stages, etc…) sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Veuillez nous en excuser par avance !

N’hésitez pas à consulter le site ou la page facebook du club pour vous tenir au courant 😉

L’équipe de l’ANBF.

Les annonces du Président de la République et du gouvernement conduisent la Fédération Française de SAVATE boxe française & Disciplines Associées à annoncer que l’ensemble des activités et compétitions gérées par la Fédération, ses ligues, ses comités et ses clubs, sont suspendues sur l’ensemble du territoire jusqu’à ce que les conditions sanitaires permettent leur reprise.

Lire a suite…